drapeau des Comores

Union des Comores

Ministère de l'Éducation Nationale, de l'Enseignement, de la Recherche et des Arts

Coopération multilatérale

Depuis l’indépendance des Comores en 1975, des actions de coopération multilatérale ont été développées et concernent des secteurs aussi variés que la formation, les échanges économiques, l’environnement, le tourisme ou encore la pêche.

Au niveau de l’éducation et de la formation, les coopérations multilatérales avec les Comores sont beaucoup plus orientées vers la recherche (CIRAD Réunion, Université de la Réunion, CRVOI,…) et les projets.

Les institutions internationales jouent un rôle particulier aux Comores.

Organisation mondiale de la santé (OMS) 

La mission du Bureau de Pays de l’OMS aux Comores est de promouvoir l’atteinte du niveau de santé le plus élevé possible pour toutes les populations de ce pays, en collaborant avec le Gouvernement et les autres partenaires au développement sanitaire et en fournissant un appui technique et logistique aux programmes pays. 

Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)
Le PNUD Comores est un centre de référence en termes d’avis conseil. Il se positionne en tant que fournisseur de services de qualité, pour la consolidation du processus de réconciliation nationale et la reprise de la coopération internationale par une facilitation dans la coordination et la mobilisation des ressources, dans le but d’atteindre les OMDs, plus particulièrement la réduction de la pauvreté. 

L’agence des Nations – Unies pour l’enfance (Unicef)
L’Unicef est l’un des principaux partenaires des Comores dans le domaine de la santé, de l’éducation et de la protection des enfants. Il est aussi, depuis l’admission des Comores au Partenariat Mondial pour l’Education (PME/GPE) l’agence de coordination.
Aux Comores, l’UNICEF intervient dans trois domaines importants. Il s’agit de la survie et du développement de l’enfant, de l’é ducation des enfants puis de la protection et l’inclusion sociale des enfants.

Concernant le domaine de la survie et développement de l’enfant, les actions se concentreront surtout sur l’allaitement maternel exclusif.

Dans le domaine de l’éducation, l’objectif consiste à supporter le Gouvernement pour améliorer l’accès à l’école (scolarisation des enfants), les infrastructures et la qualité de l’éducation. Et pour atteindre cet objectif,  les actions se focaliseront cette année sur la construction et la réhabilitation des salles de classes, grâce aux financements substantiels du Partenariat Mondial pour l’Education(projet GPE) et de la Fondation Educate A Child (EAC) du Qatar.
Pour la protection, l’accompagnement du parlement des jeunes constitue la demande du gouvernement Comorien. Dans ce domaine toujours, les appuis aux services d’écoute dans les îles autonomes, afin de lutter contre l’abus et la maltraitance envers les enfants est à l’ordre du jour.

UNION EUROPEENNE, délégation située à l’Ile Maurice 
Depuis le 1er Fonds Européen de Développement (FED) en 1958, les principaux domaines de coopération entre l'Union européenne et les Comores ont concerné l'infrastructure et les communications, le développement de l'agriculture et de la pêche, des micro-projets et le soutien aux secteurs sociaux. Dans le cadre du 9e FED, l'UE a concentré son aide sur le secteur de l'éducation et intensifie son appui à la bonne gouvernance et la société civile.7
Dans le cadre du 10e FED, l'UE soutient la stratégie de développement des Comores en identifiant les moyens pour permettre au pays de consolider ses fondations pour le développement durable.
Deux domaines prioritaires ont été définis pour la période 2008-2013. Le premier concerne le développement des infrastructures de transport à travers les projets PADDST, pour faciliter le commerce et le développement de l'agriculture ainsi que le secteur privé. Le deuxième domaine concerne l'éducation, notamment la formation professionnelle et technique (PAFTP) ainsi que l'amélioration de la qualité de l’Education (PRePEEC). Ce programme sera complété par des aides à l'amélioration de la bonne gouvernance et des capacités institutionnelles du pays, à la suite du programme de coopération décentralisée engagé sous le 9e FED, en partenariat avec le soutien d'autres bailleurs (France, PNUD, Banque mondiale). 

Agence Française de Développement (AFD) 
Le Groupe AFD intervient aux Comores depuis 1974. Un total de près de 80 projets a été financé par l’Agence, représentant un montant global d’engagement de près de 100 millions d'euros, principalement dans les secteurs des infrastructures et du développement rural, mais aussi dans le secteur financier et de la mise à niveau de l'économie. Le suivi des projets est assuré à partir de l’Agence de Moroni. 
La stratégie de l’AFD aux Comores et les secteurs de concentration retenus s’intègrent dans les orientations de l’aide française définies dans le Document Cadre de Partenariat (DCP) France-Comores, lui-même en cohérence avec le Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP) établi par l’Union des Comores.